• Les maladies

    Personnellement je n'ai jamais eu de problème de maladie sur mes Azalées  

    mais cet  article que j'ai trouvé me parait intéressant !

    TABLEAU DE DIAGNOSTICS POUR LES PROBLEMES DES AZALEES.

    Le tableau qui suit, issu du site www.mo-yogi.nl/bonsai/Satsuki-problemen.html est traduit du néerlandais par J.Devillers.

    Le site néerlandais Mo-yogi consacre la moitié de ses rubriques aux bonsai et l’autre moitié aux azalées satsuki. Le site est intéressant, en particulier pour ce qui concerne les problèmes de santé des satsuki. Nous donnons ci-après la traduction du tableau Symptômes/ Diagnostics.

    Les notes qui suivent le tableau sont destinées à apporter quelques explications jugées utiles.

    SYMPTOMESCAUSE VRAISEMBLABLE
    Les feuilles deviennent ternes, les veinules dans le motif floral deviennent rouges. Dans un stade ultérieur les petites feuilles se fanent, tous les rameaux peuvent mourir ou même la plante entière. Indique un mauvais fonctionnement des racines.
    Ce peut être une des causes suivantes. La plantation a été faite dans une terre trop sèche. Combattre la pourriture due au Phytophtora avec un fongicide comme Aliette WG. Surfertilisation. Ascaris (vers ronds) qui ont entravé la formation des racines et par conséquent qui ont affecté négativement l’alimentation.
    Atteinte aux feuilles, surtout sur la face inférieure et aux extrémités des pousses. Des petites chenilles du « papillon de l’azalée » dévorent la plante dans des tunnels. Combattre le papillon avec, par exemple, Undeen Rupsen
    3 fois en 2 semaines avec du Methomyl (par ex
    Lannate).
    Couleur verte claire uniforme de toute la plante. Manque d’azote.
    Feuille jaune-vert clair jusqu’à chlorose dans les veines de la feuille. Ceci peut se produire sur les pointes des feuilles ou aux extrémités des nouvelles pousses. Carence en fer causée par un haut pH du sol ;absence de fer, sur fertilisation, mauvais drainage du substrat. Ascaris. Pourriture des racines par moisissures (Phytophtora). Voir ci-dessus.
    Chlorose des feuilles les plus vieilles, les ramifications des veines perdent la couleur verte. Carence en magnésium, dommage dû à l’Ascaris
    L’engrais D.C.M pour azalée contient du fer, du magnésium et d’autres oligoél éments indispensables.
    Les feuilles et les fleurs sont épaisses/charnues, elles sont vert pâle, ensuite une éruption blanche
    (alors la moisissure se répand).
    Maladie des « oreilles d’âne » ou de l’ortie cause des taches épaisses vermiculées sur les feuilles.Eliminer avant l’éruption blanche.
    Taches violettes ou brunes sur les feuilles. Maladie causée par les insectes ou les insecticides. Elle s’appelle « maladie des feuilles par moisissure aux champignons » (Anthracnose)
    Taches blanches poudreuses sur les 2 côtés d’une feuille qui, finalement, recouvriront la feuille entière. Mildiou poudreux. Utiliser avec la plus extrême précaution le mode d’emploi des produits anti- mildiou.
    Affaissement des petites feuilles nouvelles. Acariens, à éliminer avec un « exterminateur » comme Vertimec. Peuvent aussi être éliminés par un désherbant. (N.D.T : ?)
    Feuilles s’enroulant vers le bas. Carence en eau.
    Feuille brûlée depuis les bords. Carence en eau chez les azalées non-persistantes
    Dommage du aux insecticides, engrais en excès.
    Les pointes des feuilles se plient. Les mineuses des feuilles d’azalée mangent les petits vaisseaux : par ex la mouche mineuse des fibres (Liriomysa huidobrensis). Vaporiser avec Dichloorvos.
    Petites taches rondes sur les fleurs qui, plus tard, deviendront plus grosses. Les pétales et les fleurs se fanent et sont spongieuses au toucher. Ensuite elles se dessèchent et restent collées à la plante. Le flétrissement des pétales est causée par une maladie de la plante. Quand apparaissent de petites « sclerotes » de la taille d’un grain de riz, c’est l’Ovulinia ou Pourri de la fleur. Contrariez la propagation de « sclerotes » en éliminant dans un sachet plastique les fleurs attaquées.
    Taches brunes sur les fleurs qui, plus tard, s’agrandissent. Les fleurs ne sont pas spongieuses. La déchéance des fleurs est causée par Botrytis cinera ou « moisissure grise ».Eviter de tenir la feuille trop humide trop longtemps.
    Feuilles jaunâtre à gris, la face inférieure des feuilles avec des taches noires, décolorée ou avec des petits points durs. Petit coléoptère "dentelle" de l’azalée.A combattre avec un anti-pucerons ordinaire.
    Petites feuilles avec une enveloppe vert terne, plus tard gris-vert ou vert bronze. Araignées. Ici aussi contre cela vous trouverez des produits dans les jardineries.
    Flétrissement des tiges, branches ou de la plante entière « dépérissement ».Une tige isolée laisse voir des petites rayures brunes. Phomopsis « dying down » trouve son origine dans la moisissure Phomopsis qui peut aussi être combattue par un fongicide.
    Ecailles blanches cotoneuses aux aisselles des feuilles et sur les rameaux ou insectes gris poudreux sur les aisselles des feuilles et les petits bourgeons à feuilles nouveaux. Combattre les écailles avec les insectes blancs farineux avec Undeen.
    Grandes chenilles bleu-noir qui dévorent les petites feuilles. Larves de Datana(N.D.T:lépidoptère). Capturer ou combattre les chenilles avec un produit de jardinerie contre les chenilles.
    Les feuilles exhibent des taches riches en couleurs, en majeure partie longues (limitées par les nervures). La feuille peut tomber prématurément. Parfois aussi corruption des boutons à fleurs ce qui peut conduire à une absence de floraison. Causé par les nématodes des feuilles. Vaporiser avec de l’Oxamyl (par ex Vydatel)
    Petites feuilles collantes brillantes et fourmis sur vos azalées. Croissance retardée. Pucerons. Moyens suffisants en jardinerie. Attraper les bêtes-à-bon-dieu avant de vaporiser.
    Fissure de l’écorce, principalement sur la longueur (coupe en longueur). L’écorce tombe souvent. Dommage causé par un gel sévère et un vent mauvais. Abriter par plus de 5° au dessous de zéro.
    Petites feuilles tordues et manque d’énergie, souvent les petites feuilles sont très petites et étroites. Dommage dû à l’herbicide (glyphosate)
    Mortalité des petites feuilles du milieu et des branchettes dans certains motifs. Principalement dans la famille Gumpo. Maladie du Rhizoctonia ou « maladie du collet »causée par la moisissure Rhizoctonia solani. Sur le sol souvent des fils brillants. Eviter que la couche supérieure du sol reste continuellement humide. Pour la combattre vaporiser abondamment avec Rizolex, mais après traitement laver en pluie à l’eau propre.
    Flétrissement des feuilles et du tronc pendant les périodes de croissance.Les racines deviennent brunes, les feuilles de couleur vert terne. Le pied de la plante est aussi coloré en brun extérieurement. La moisissure demeure aussi sur les feuilles et peut se maintenir dans le sol. Cylindrodadium scoparium . Ces moisissures sont des problèmes qui apparaissent communément pendant la période de croissance. Elles causent la pourriture de la feuille, du tronc et des racines. A combattre avec un fongicide comme par ex Aliette WG ou un fongicide à base de Benzimidazole. Suivez les instructions d’emploi.
    Apparition soudaine sur les petites feuilles de taches brunes virant au noir, puis colorent la feuille entière et agit sur la chute des feuilles pendant un printemps tardif/été prématuré. Une maladie de « taches des feuilles » : Pestalotia. Eviter aussi bien une carence qu’un excès de lumière du soleil. Ici aussi fonctionnent
    un fongicide à base de Benzoimidazole ou un fongicide Fosetyl-aluminium tel que l’ Aliette WG.